Archives pour la catégorie « Honda CBR 600″

Fiche technique Honda CBR 600

Moteur Type – 4-cylindres en ligne refroidi par eau, 4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre Cylindrée (al. x cse) – 599 cm3 (67 x 42,5 mm) Taux de compression – 12,2 à 1 Puissance maxi – 119,6 ch (full) soit 88,1 kW à 13.500 tr/min (106 ch/76 kW en France) Couple maxi – 6,7 m.kg (66 N.m) à 11.250 tr/min Alimentation – injection électronique PGM-DSFI Ø 40 mm Allumage – digital à avance électronique Démarreur – électrique uniquement
 

Transmission Embrayage – multidisque en bain d’huile Boîte de vitesses – 6 rapports Transmission finale (rapport) – par chaîne (16 x 41)
 

Partie-cycle Cadre – périmétrique en aluminium moulé type Diamant Suspension Av – fourche inversée à cartouches HMAS Ø 41 mm, déb. 120 mm Réglages – précharge du ressort, détente et compres. Suspension Ar – monoamortisseur Unit Prolink à réservoir séparé, déb. 130 mm Réglages – précharge du ressort, détente et compres. Frein Av (étrier x pist.) – 2 disques, Ø 310 mm (radiaux 4 opp.) Frein Ar (étrier x pist.) – 1 disque, Ø 220 mm (1) Pneu Av – Pneu Ar – 120/70 x 17 – 180/55 x 17 Poids à sec – 155 kg

Honda CBR600RR 2007 : L’essai complet

SOURCE: Moto Station

Afin de réaffirmer sa domination dans la catégorie pour 2007, la CB 600 RR ne devait pas s’en tenir à un simple lifting ou une greffe de nouveaux composants. L’adversité est rude, et les ingénieurs nippons sont donc repartis une nouvelle fois d’une page blanche, apportant toute l’expérience acquise en compétition Supersport ou MotoGP, tout en tenant compte de l’avis des utilisateurs sur route.

L’efficacité avant tout

Parvenir à améliorer une CBR déjà très exploitable et compétitive n’est pas une mince affaire. Les ingénieurs Honda se sont donc attelés à apporter au pilote un plaisir intense sur circuit mais également sur route. Et pour ce faire, il leur a semblé prioritaire de réduire et de recentrer les masses de la machine, afin d’améliorer sa maniabilité et de rendre son pilotage encore plus naturel. Opération concluante, puisque la CBR a perdu de 8 kilos pour un poids total de 155 kg à sec (données constructeur). Pas un composant, même électronique, n’a échappé à cette cure d’amaigrissement. L’habillage lui-même participe au recentrage des masses, en plus d’une amélioration de la pénétration dans l’air. Son nez plus court (- 30 mm), sa coque arrière affinée et compacte allègent les extrémités, tandis qu’un espace important entre le tête de fourche et les flancs est ménagé de sorte à optimiser l’écoulement de l’air. Les flancs ont été particulièrement ouverts pour extraire au mieux l’air chaud du moteur. De face, la CBR paraît plus étroite grâce à un radiateur plus haut, toujours en vue d’améliorer le CX (le coefficient de pénétration dans l’air). L’autre intervention majeure a porté sur le tête de fourche, qui opte désormais pour une prise d’air centrale entre les optiques « taille basse », précisément là où la pression est la plus élevée à haute vitesse. Cette « gueule » de bête de course n’est pas sans nous rappeler la VTR1000 SP2 Championne du monde SBK.

Sa silhouette ainsi aiguisée conserve les traits qui ont fait le succès de sa sœur cadette. La nouvelle mouture de la CBR600RR sera importée en France dans quatre coloris (rouge, gris, bleu ou blanc), dont les graphismes varient entre agressivité et sobriété. Au chapitre de l’équipement, la RR conserve ses leviers à écartement variable, son feu arrière à led désormais situé sous l’échappement et ses rétroviseurs bien placés. Le système antidémarrage HISS à clé codée est lui aussi présent, comme sur la plupart des Honda. En revanche, le très attendu coffre sous la selle passager n’a toujours pas fait son apparition : cela se doit notamment au positionnement du silencieux, pourtant plus court sur ce modèle 2007. Honda a élaboré un nouveau bloc compteur plus compact et léger où prime la lisibilité, notamment celle du compte-tours, qui n’affiche plus les demi-graduations. L’heure, les deux trips partiels et la jauge à essence segmentée sont également conservés, mais il manque toujours un affichage de rapport engagé comme sur les GSX-R. La CBR600RR bénéficie à son tour du fameux amortisseur de direction électronique (HESD) déjà présent sur la CBR1000RR. Celui-ci a la faculté de durcir la direction proportionnellement à la vitesse, n’handicapant pas la maniabilité à petit rythme. Cela dit, en action, cet outil ne se fait que très peu ressentir et la direction bouge toujours autant sur les phases de délestage du train avant, notamment en pleine charge.

Facile et précise

Une fois à bord, la RR 2007 dévoile un ensemble plus compact. Pourtant, la distance selle/bracelets reste inchangée, mais l’entrejambe s’est affiné pour une mobilité maximale en virage. Sur route, les utilisateurs apprécieront la position rehaussée des bracelets (environ 15 mm plus hauts que sur la précédente version) et l’emplacement des repose-pieds ni trop hauts, ni trop loin derrière, laissant les jambes raisonnablement repliées. En revanche, les essayeurs aguerris ont limé la moitié de ces derniers sur le tarmac du circuit Américain Barber Motorsport en Alabama. Les commandes reculées (disponibles au catalogue des pièces détachées Honda) se présentent donc comme un investissement incontournable dans le cas où vous seriez féru de piste. Peu aidée par une bulle basse, la finesse de l’habillage se traduit par un manque indéniable de protection : le pilote doit se contenir autour du réservoir pour éviter les turbulences aérodynamiques. Après une brève pression sur le bouton de démarreur, l’échappement laisse chanter le quatre cylindres dans une douce sonorité à consonance aiguë très proche de celle de l’ancien modèle. L’aiguille du compte-tours descend aussi vite qu’elle monte, preuve d’une inertie moteur limitée, typique des mécaniques de course. Bref, le décor est planté et l’envie de titiller la poignée devient insoutenable.

Un « coup de première puis de seconde » soulignent d’emblée la souplesse de l’embrayage, accompagné d’une boîte douce et précise, comme Honda sait les faire. Les premiers tours sur un circuit à la fois technique et vallonné affichent tout de suite la couleur : la CBR a bel et bien gagné en vivacité, elle se mène en entrée de courbe tout naturellement sans effort, si bien qu’un seul mouvement de hanche suffit à lui faire prendre de l’angle. À cela s’ajoute une précision du train avant incroyable ; la CBR semble directement connectée au cerveau du pilote ! Celui-ci la place où il veut, presque au centimètre près. Le gain de poids, les masses recentrées et l’empattement plus court (moins 22 mm !) y sont pour beaucoup. Certaines sportives très vives manquent en revanche de stabilité, ce qui n’est pas le cas de cette nouvelle CBR. En effet, sur l’angle, elle fait preuve d’un équilibre redoutable et conserve son cap quoi qu’il arrive, et ce même avec le réservoir plein. On peut ainsi lui faire changer de trajectoire avec beaucoup de sérénité sur de longs virages paraboliques, du moins autant que les repose-pieds le permettent. Idem en sortie de courbe, où le bras oscillant plus long joue un rôle prépondérant sur la motricité de l’ensemble. Jamais cette moto ne s’écarte de sa trajectoire, même en pleine charge sur l’angle. La rigidité du châssis et l’excellente progressivité des suspensions lui confèrent une tenue de route imperturbable. Quant aux freins radiaux à quatre pistons, ils assurent un mordant et un feeling rarement égalé dans la catégorie. Cette facilité et cette rigueur permettent de satisfaire la fougue des plus nerveux, mais également de rassurer les plus timides en terme de pilotage. D’autant que le tout nouveau quatre cylindres, plus compact, fait preuve d’une grande souplesse à l’accélération, ce qui le rend particulièrement exploitable. Les reprises se montrent douces dés les premiers instants afin d’éviter les à-coups qui pourraient perturber l’amortisseur arrière. Puis, l’accélération affiche une linéarité impeccable, grâce à un gain de couple perceptible entre 7 000 et 10 000 tr/min. Cette plage d’utilisation est idéale sur piste en sortie de courbe, mais également sur route où le moteur est le plus souvent sollicité. Les hauts régimes restent explosifs jusqu’à la zone rouge, reculée de 500 tr/min sur ce modèle 2007. Malheureusement, la version 100 ch. est nettement affaiblie dans ces 3 000 derniers tr/min, soit une plage de régime très excitante par ailleurs sur la version libre (portée à 120 ch. pour les autres pays).

Une santé de fer

Au terme de ce premier essai, la nouvelle Honda CBR 600RR signe donc un sans faute, avec une amélioration très sensible de la vivacité, de la stabilité et de la précision du train avant. Tandis que le nouveau quatre cylindres affiche une santé de fer dès 7 000 tr/min grâce à un gain indéniable à mi-régime. Elle en ressort plus exploitable et encore plus facile à piloter qu’elle ne l’était déjà. De telles qualités seront aussi bien perçues sur route que sur piste, par les débutants (un peu) que par les confirmés (beaucoup). Dernière bonne nouvelle, elle devrait arriver en concessions dès le mois de janvier 2007 à un prix ajusté sur celui de l’ancien modèle, soit environ 11 000 €.

 

hondacbr600rrst2pz.jpg

Honda CBR600RR 2007 : A retenir

Partie cycle

Ce millésime 2007 est conçu autour d’une partie cycle entièrement renouvelée. Le gain de poids de 8 kilos est essentiellement réalisé sur le châssis, plus étroit et plus court (grâce à la nouvelle compacité du moteur) sans perte de rigidité. Le cadre est ajouré au niveau de la colonne de direction pour permettre le passage de la conduite d’air forcé du tête de fourche vers la boîte à air. Malgré un empattement global raccourci, le bras oscillant a été rallongé de 5 mm pour gagner en stabilité sur l’angle et à l’accélération. Pour améliorer la maniabilité, le centre de gravité est déplacé vers l’arrière et légèrement plus haut. La fourche inversée, désormais à cartouches, possède un diamètre de 41 mm. L’amortisseur arrière est quant à lui complètement intégré au bras oscillant (comme sur la RCV 211 de MotoGP) afin d’éliminer toutes les contraintes en provenance du cadre. Ce système a libéré de la place pour loger le réservoir d’essence plus bas et ainsi participer au recentrage des masses. Les jantes renferment des moyeux plus petits et plus légers, réduisant ainsi les masses non suspendues, toujours pour accentuer la maniabilité, tandis que les freins restent identiques à ceux de l’ancien modèle.

Moteur

Le quatre cylindre Honda de 599 cm3 est lui aussi entièrement nouveau, pour un gain total de 2 kilos. Les carters ont été redessinés avec des volumes bien plus compacts. A cette fin, les arbres moteur ont été repositionnés en « triangle » afin de gagner 30 mm sur la longueur du moteur. Le couvre culasse est désormais en magnésium coulé, tandis que l’alternateur au néodium permet un moindre encombrement. Au final, le quatre cylindres progresse sensiblement en valeur de couple à mi-régime grâce notamment aux pipes d’admission revues, mais également à l’adoption d’une valve à l’échappement et d’un système d’alimentation qui met en action un deuxième injecteur par cylindre. Placé au sommet de la boîte à air, celui-ci injecte dans la chambre de combustion un mélange gazeux plus dense à hauts régimes et quand la poignée d’accélérateur est ouverte à fond. À cela s’ajoute un nouveau système d’admission d’air forcé, augmentant considérablement la pression dans la boîte à air passés les 150 km/h. Le moteur est également équipé d’un détecteur de cliquetis, qui permet d’ajuster l’avance à l’allumage en cas de détonation dans les chambres de combustion. Un phénomène qui peut survenir lorsque vous utilisez un carburant à faible taux d’octane et qui reflète également une augmentation du taux de compression.

Honda CBR600RR mod. 2007

L’essentiel :
- moto plus compacte et plus légère de 8 kilos
- masses recentrées pour un comportement plus neutre
- maniabilité et précision accrues
- moto plus exploitable et facile
- empattement raccourci
- bras oscillant rallongé
- gain de couple sensible à mi-régime
- prise d’air forcé sur le tête de fourche
- carénage plus court et affiné
- guidons bracelets relevés
- entrejambe affiné
- bloc compteur plus léger
- freinage exemplaire
- prix ajusté sur celui du modèle 2005
- disponible dès janvier 2007

Nota bene: Les versions 2009, disposent d’un ABS en série qui ne gachent en rien la sportivitée de la moto, un gage de sécuritée supplémentaire!

Honda CBR 600 RR

Rah là là, le saint Graal de l’arsouilleur! L’arme ultime sur route !

La CBR 600. Une moto compacte, légère, qui se met en angle que trop facilement, un freinage d’enfer.

Honda fait souvent des machines atypiques, mais terriblement efficace!

Comme d’habitude cet article et une petite présentation rapide de la moto, viendras l’essai et sa fiche technique.

hondacbr600rr20093.jpg



Droits D’auteur

Respecter les droits d'auteur. "Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial [...]. Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur jouit, sa vie durant du droit exclusif d'exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire. Au décès de l'auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayant-droits pendant l'année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent." Merci de respecter ces lois Matristesse.unblog.fr luttera contre le plagiat et poursuivra éventuellement tout copieur qui persistera à s'approprier les œuvres du blog, son contenue ou le concept. Pour ceux qui tenteraient quoi que ce soit sachez que votre adresse ip n'est pas votre amie...

« Image d’humeur »

« Image d’humeur »

================================ Je suis un rejet, un rejet de cette société! Haïs pour ma dégaine, Haïs pour mes idées! ================================ Ce monde ne laisse pas le choix, Esclave ou Hors-la-loi... ================================

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Bienvenue dans mon monde |
Jenesaisrienmaisjediraistout |
Mes aventures (extra)ordina... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Régime DUKAN
| evil
| légendes et curiositer