Archives pour la catégorie « Kawasaki Ninja 250″

Finalement la prochaine, Ninja 250 R

Bon je crois que mon choix est fait sur la prochaine moto. Une Ninja 250R, vous allez me dire , mais c’est pas assez puissant, patati patata.

En quoi sa ne l’est pas ? Sa prend 180 km/h compteur rapidement, le 0 a 130 se fait en 9 secondes. Une belle petite moto hargneuse et légère.

Une moto qui reste economique. Elle aime les petits virages, vu son poid faible, son gabarit contenu etc.

L »assurance tout risque est pas aussi élevé que sa (un bon point sa :p).

Bon vous l’avez compris, dur de me faire changer d’avis.

Bon l’achat est prévu pour dans 6 mois/un an.

Si je l’achète en équipement se sera:

 Agrément de conduite :

(dans l’ordre d’achat présumé, je ne peut me permettre de tout acheter en même temps sa douille)

PSB de 15 (origine 14, tire court), pour baisser un peu les régimes assez haut aux vitesses légales. (vu le faible prix je l’acheterais de suite quand j’aurais la moto)

=> baisse de la consommation (annoncée a 4 ou 4.2 litre au cent par les magasines). (gain espéré 0.2 litre au cent)

 =>moteur tournant un peu moins vite pour la même vitesse donnée, il s’usera en théorie moins vite aussi.

Pneu de qualité, genre michelin pilot activ ou sporty en 130/70 à l’arrière et 110/70 à l’avant.

=> pneu d’origine moisi sous la flotte, donc la sécurité pour moi sa n’a pas de prix, montage de pneu de bonne marque!!!

 => Une plus grande facilitée à poutré une plus grosse moto en virage ;)  (faillais que je la sorte celle là mdr)

Filtre a air KN

=> remplace le filtre d’origine, se lave indéfiniment, se révèle être un bon investissement dans le temps!

=> consommation a vitesse stabilisée en baisse (gain esperé toujours 0.2 litre au cent)

=> moto plus volontaire a tout les régimes, pour des dépassements plus sur.

=> totalement légal D

Bulle double courbure PUIG

Cette bulle seras classée aussi en amélioration esthétique, mais c’est aussi un gain non négligeable pour la conduite.

=>beaucoup moins de vent dans le torse et la gueule, donc moins de fatigue

=>meilleure pénétration dans l’air

=>théoriquement une meilleure tenue de vitesses élevés etc

=> un gain possible en conso mais très minime.

Une ligne complète inox (homologué)

Cette moto est très castrée au niveau de l’écchappement, des gains sont possibles entre 2 et 4 ch, d’après les forums américains sur cette moto!

=> accélération nervosité accrue

=>vitesse de croisière bien mieux tenue

=>un beau bruit (je reste légal je prend pas une trop bruyante)

=> une augmentation possible de la consommation (sa c’est le gros moins quoi)

=> j’oubliais perte de poid , moto plus légere donc plus maniable ;)  

Bougie Irridium

=>Moins de consommation du moteur

=> Moins de calamine et d’encrassement (donc moins polluant)

=> Meilleur rendement, donc accélération améliorée.

Changement d’ordre esthetique:

 (Je suis encore pour y réfléchir mais sa serais sûrement un truc dans le genre)

Oui on peut faire un peu de tuning léger aussi sur une moto ;)

Feux additionel anti brouillard

Prise douze volts dans le coffre pour recharger GPS

Jantes  repeintes en vert

La bulle Puig citée plus haut en vert aussi

Une housse de selle verte et noire

Un tank pad(protection autocollante de réservoir)

Des poignées vertes(sa fait Kéké mdr)

Liseret vert large sur le garde boue avant

Voilà sa iras pour l’instant non?

Fiche technique Kawasaki Ninja 250R

Moteur

Genre Bicylindre parallèle quadrisoupape en ligne liquide,
Distribution DACT
Alésage x course 62 × 41,2 mm
Cylindrée totale 249 ccm
Rapport de compression 11,6 : 1
Carburation Gestion électronique du moteur avec injection d’essence (1 gicleur et 2 papillons par cylindre) et allumage CDI.
ø  papillons 28 mm
ø soupapes: admission/échappement -
Lubrification Lubrification à carter humide avec radiateur d’huile. 
Echappement Echappement 2 en 1 avec catalyseurs régulés.
Démarreur Démarreur électrique.

Performances

Pussance maxi 33 ch (24 kW)  à 11’000 tr/min
Couple maxi 2,4 mkg (22 Nm) à 8200 tr/min
V-max. -

Transmission

Embrayage  Entraînement primaire par pignons; embrayage multidisque dans bain d’huile
Vitesses boîte six vitesses
Transmission finale Transmission finale par chaîne à joints toriques.

Partie-cycle

Cadre Cadre tubes acier
Suspension avant  Tubes de plongée
ø tubes de plongée 37 mm;
Suspension arrière bras oscillant bilatéral acier à section rectangulaire; amortisseur central réglable en précontrainte.
Débattement avant/arrière 120 mm / 130 mm.

Roues

Genre Jantes fonte alu. Pneus tubeless radiaux
Jante avant MC 17
arrière MC 17
Pneu avant 110/70
arrière 130/70

Freins

Frein avant Monodisque(290 mm) , étriers double piston
Frein arrière 220 mm.
ABS non

Dimensions et poids

Empattement 1400 mm
Angle de chasse 64°
Chasse 82 mm
Poids à sec 154 kg
Hauteur de selle 775 mm
Capacité essence 17,0 l.

Essai Kawasaki Ninja 250R

SOURCE:  E MOTO

La Kawasaki Ninja 250 R a bien des airs de famille avec la gamme sportive de la marque. Elle cible une clientèle désirant une moto d’entrée de gamme, néanmoins pourvue d’un caractère sympathique et d’une tenue de route très saine. Voici donc une moto économique, facile et très accessible qui ne manque d’intérêt. Observation…Le marché européen de la 250 cm3 compte environ 8000 ventes par an depuis 2005, en sachant que l’Italie et l’Espagne en assurent les deux tiers. Autant dire qu’en France la Ninja 250 R va tâter le terrain et essayer de réveiller en nous l’engouement pour cette cylindrée. Et justement la Kawa a bien des arguments pour se faire une place chez les jeunes permis bloqués à 34 chevaux, les filles, les citadins en quête d’une moto facile, sans oublier tous ceux qui ont un budget limité.

Look Ninja


Pas la peine de chercher loin pour reconnaître sa parenté avec ses grandes soeurs ZXR. En revanche, son gabarit contenu et surtout sa finesse ne trompent pas sa cylindrée. Les designers ont bien léché sa silhouette, affichant fièrement une selle à double étage typique des supersports. On reconnaît aussi son optique de phare emprunté à la Z 1000 qui lui offre un regard bien trempé. La tête de fourche rondouillarde et les carénages très enveloppants distillent un coup de crayon saillant mais pas trop radical pour conserver un look globalement « passe-partout ». N’oublions pas que la cible est une clientèle plutôt citadine, sans nul doute plus sensible à la facilité et au confort qu’au sport pur et dur.
Si la qualité et l’ajustement des plastiques n’accusent aucun reproche, on note toute fois que certaines pièces comme le tableau de bord analogique, le bras oscillant et les commandes aux pieds flairent l’économie. Évidemment pour sortir cette 250 à moins de 4500€, Kawa a dû faire quelques concessions. Ne soyons pas trop durs, car elle affiche aussi de beaux efforts de finition sur les parties les plus exposées, comme le prouvent les jantes alu 6 branches, le pot en inox chromé et même les disques de frein « pétale » si cher à la marque.

 

 kawasakininja250r07s.jpg

 

Intuitive et confortable

Avec ses 154 kg à sec, la petite Ninja se manipule aisément à l’arrêt. Un trait qui ravira les filles, sans cesse en train de grogner sur la lourdeur de leurs gros roadsters. 755 mm, c’est la distance qui sépare la selle du plancher des vaches, soit une hauteur encore une fois très accessible. L’entrejambe fait également preuve de beaucoup de finesse malgré les 17 litres de contenance de son réservoir. Tous ces aspects minimalistes participent à la confiance qu’elle distille dès le premier kilomètre. Évidemment les pilotes de plus de 1m80 s’y sentiront un peu à l’étroit, mais son ergonomie est bien pensée pour le confort. Car si sa petite gueule rappelle le sport, sa position de conduite se montre très polyvalente.

Les bracelets positionnés en hauteur relèvent pas mal le buste, tandis que les repose-pieds fixés à l’aplomb de la selle offre des appuis très naturels. On apprécie également la selle bien taillée qui conserve le séant du pilote en bon état quel que soit l’état de la route. Finalement on y est installé confortablement pour une conduite intuitive et reposante qui ne sollicite pas trop les avant-bras. L’inclinaison et la taille de la bulle font que le pilote ne se retrouve pas trop mal protégé sur l’autoroute. Un trait qui s’avère utile lorsqu’on sait que cette petite deux et demi affiche un bon 170 km/h compteur !

Le cri du Ninja !

Il est clair que les 33 canassons ne feront pas rêver les accrocs de supersports. Du reste nous n’avons pas à faire à de pauvres poneys gonflés aux OGM, mais plutôt à de vrais purs sangs d’hippodromes bien entraînés ! Son bicylindre parallèle à 8 soupapes n’est pas de toute jeunesse puisqu’on le connaissait déjà sur le EL 250 réputé increvable. Certes la base est identique, mais bons nombres de modifications ont eu lieu pour accentuer son caractère sur les hauts régimes afin de répondre à une utilisation plus sportive. Et effectivement le moteur sonne un peu creux à bas régimes, du moins sous la barre des 5000tr/mn. Au-delà l’accélération est plutôt efficace, avec même une belle poussée entre 8500 tr/mn et son régime maxi, haut placé vers 13500 tr/mn. Bref, de quoi largement s’amuser sur les petites routes tortueuses sans se faire peur ou même se faire surprendre. Disons que le bicylindre respire très bien avec une sonorité sound(« /img/docs/kawasaki-ninja250r/ninja250r.mp3″)

très grisante à l’approche de la zone rouge.

C’est un vrai plaisir de la faire « gueuler », d’autant que la boîte 6 très bien étagée ne perd pas trop de régime entre chaque rapport. Sur autoroute, la petite Ninja cruise à bon train (env. 170 km/h compteur) et la puissance la relance très bien entre 110 et 140 km/h sur le dernier rapport. On note toutefois quelques bémols au niveau de la boîte qui tombe parfois sur un faux point mort. L’injection assure une gestion précise des gaz avec de beaux filets sans à coups et des reprises relativement souples. Globalement, le petit bicylindre est très sympa et plein de caractère si l’on omet le fait qu’il soit creux à bas régime.

Bien suspendue

Agréable à rouler grâce à sa position de conduite reposante, elle n’en est pas moins sportive dans son comportement. Inutile de vous dire qu’elle fait preuve d’une très belle agilité qui lui vaut d’évoluer en ville avec beaucoup de facilité. Mais surtout, nous avons été agréablement surpris pas la qualité de son amortissement. À la fois très progressives sur les appuis et très absorbantes sur route dégradées, les suspensions accentuent la bonne santé de la Kawa. Lorsqu’on force le rythme, elle encaisse les changements d’angles rapides sans sourciller et même sous l’action des freins particulièrement mordants, elle conserve son cap. Sa tenue de route est si saine qu’on se prend très vite au jeu de l’attaque. Cette sportivité facilement exploitable fait de cette petite Ninja une excellente moto pour faire ces armes. Il n’est même pas dit qu’elle soit très efficace sur circuit.

Kawasaki Ninja 250 R

Bon j’ai une CBR 125 qui me procure pas mal de plaisir au pilotage etc.

Maintenant après pas mal de kilomètres en 125, je rêve d’une moto plus puissante mais qui est aussi maniable que la CBR.

En d’autres termes sa n’existe pas vraiment,  La seule moto, qui reste légère d’un gabarit contenu et qui me plais bien niveau look, est la kawasaki Ninja 250 r.

Bon comme d’habtiude un petit article très rapide suivi d’un article essai sur la moto ;) .

kawasakininja250r04.jpg



Droits D’auteur

Respecter les droits d'auteur. "Article L. 111-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d'ordre intellectuel et moral, ainsi que des attributs d'ordre patrimonial [...]. Article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle : L'auteur jouit, sa vie durant du droit exclusif d'exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d'en tirer un profit pécuniaire. Au décès de l'auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayant-droits pendant l'année civile en cours et les soixante-dix années qui suivent." Merci de respecter ces lois Matristesse.unblog.fr luttera contre le plagiat et poursuivra éventuellement tout copieur qui persistera à s'approprier les œuvres du blog, son contenue ou le concept. Pour ceux qui tenteraient quoi que ce soit sachez que votre adresse ip n'est pas votre amie...

« Image d’humeur »

« Image d’humeur »

================================ Je suis un rejet, un rejet de cette société! Haïs pour ma dégaine, Haïs pour mes idées! ================================ Ce monde ne laisse pas le choix, Esclave ou Hors-la-loi... ================================

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


Bienvenue dans mon monde |
Jenesaisrienmaisjediraistout |
Mes aventures (extra)ordina... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Régime DUKAN
| evil
| légendes et curiositer